Quelques articles recommandés

Le danger de la pêche électrique en Europe

bateau de pêche équipé d'un chalut électrique. Source photographique association BloomUn amendement a été voté afin d'autoriser l'utilisation des filets électriques par les industriels de la pêche. Cela permettrait ainsi aux Néerlandais de disposer d'une flotte équipée à 100% de ce type d'équipement contre 5% actuellement.

Il reste néanmoins un espoir que la situation évolue dans une direction différente, probablement en février 2018 lors du vote des députés en plénière...

Déploiement en Mer du Nord du test d'Ocean Clean Up

Le projet Ocean Clean Up de Boyan Slat

Vous avez certainement déjà entendu parler d’un jeune ingénieur Néerlandais du nom de Boyan Slat qui s’est mis en tête de débarrasser les océans de tous les déchets plastiques. Son projet devrait débuter en 2018 avec des tests qui sont déjà en cours en Mer du Nord.

L’idée d’origine

C’est en plongeant et en constatant qu’il y avait plus de sachets plastiques que de poissons que le jeune Boyan a alors décidé à l’âge de 17 ans de dépolluer les océans.  Partant d’une simple idée qui a fait son chemin depuis 4 ans pour ensuite se concrétiser sous forme de prototype, plusieurs mécanismes filtrants seront ensuite déployés afin de nettoyer les océans à une vaste échelle.

Actuellement trop peu de personnes sont sensibilisées au sujet de la pollution des océans, en particulier concernant le plastique.

Pollution plastique d'une plage de la Mer du Nord. Photo : C.Wszolek - Ocean GeekLe contexte :

Et non, à priori, le plastique n'est pas si fantastique ! Pourquoi ? Parce que malheureusement cette matière n'est pas biodégradable, ce qui a pour effet d'obtenir une fragmentation qui va jusqu'à se mélanger à la nourriture des animaux marins, des plus grands au zooplancton.

Mais il faut comprendre que c'est aussi un problème de comportement humain. En effet, même en étant très éloignée des côtes, une personne qui jette un déchet de plastique ne se rend généralement pas compte que celui-ci peut se retrouver tôt ou tard dans l'océan, même si cela peut parfois prendre du temps. En effet, le cycle de l'eau n'est pas étranger au phénomène mais également d'autres éléments peuvent le favoriser (vent, ingestion par un animal, passage par les voies d'eau urbaines...).

Ce n'est d'ailleurs pas faux de dire que toutes les eaux du monde finissent par se rejoindre et c'est également vrai pour les eaux douces qui pourtant ne forment qu'environ 2,5% des eaux mondiales.

logo 1 piece of rubbish 1 déchet par jour

Il s’agit d’une initiative découverte lors de la première Rencontre Internationale des Collecteurs de Déchets Sauvages. C’est le sympathique Edmund Platt qui a eu l’idée de lancer cette campagne à Marseille, ville où il vit…

Les poubelles mises en place par l'ONG Racines Profondes

A l’initiative de l’association Nature Libre et de Racines Profondes, un pot commun a été lancé afin de pouvoir financer l’achat de poubelles pour le port de pêche artisanale de Cotonou, dans le cadre du projet Nature Eco Afrique 2016.